La Coquette à Morges: une guinguette estivale, les pieds dans l’eau

 

La Jetée de la Compagnie fait des émules. On l’attendait, la voici la voilà… La Coquette pose son flow sur les flots du Léman.  Un container, un deck, une fontaine. Summer is coming à Morges.

 

Le renouveau d’un parc au cœur de la ville

À l’orée du sublime Parc de l’Indépendance, les pieds dans l’eau, la tête dans les arbres centenaires, c’est ici que l’équipe de La Coquette a bataillé et a réussi à implanter sa buvette éphémère, de mi-juin à début septembre. Le concept est proche de celui de La Jetée de la Compagnie à Lausanne. Mais ici, c’est Morges. Moins hypster, plus familial, plus village. De grandes tables en bois repeintes à l’effigie de la Coquette pullulent dans un coin du parc. Jusqu’ici chasse gardée des amateurs de tulipes, de Tai-chi en solitaire ou de siestes à l’ombre, une mini révolution s’opère au parc de l’Indépendance.

 

© Vincent Guignet

 

Quand les notables morgiens unissent leurs forces

À l’origine du projet se trouvent cinq potes, tous (hyper) actifs dans différents domaines de la vie culturelle et commerciale de la ville: architecture, littérature, festival musical, mobilier de luxe, cyclisme en milieu urbain… Ils sont déjà sur tous les fronts pour faire de Morges une des villes les plus belles et les plus agréables au monde (#chauvinisme). Alors, La Coquette, c’est la cerise sur le gâteau, la ZAD de Morges. Ils ont tout fait eux-mêmes avec leurs petites mains et leurs grosses scies électriques. Mais aussi l’aide de leurs potes. Ils ont sué sang et eau, pour offrir aux Morgiens et aux Morgiennes un lieu unique, convivial, tantôt calme tantôt festif, de jour comme de nuit.

 

© Justine Desbrières

 

Grosse soif, petit creux

Au menu: de l’ultra local en veux tu en voilà.  Du rouge, du blanc et du rosé des vignobles alentour ; des bières brassées à Apples et St-Prex ; mais aussi des fromages de chez Dufaux (la star des affineurs morgiens), de la viande de la boucherie du coin et des mousses de féra du poissonnier le plus gouailleur du marché de Morges ; ou encore des salades de Chez Ernest (basés à Préverenges, ayant pignon sur rue à Lausanne). J’en passe et des meilleurs. Bref, que du beau monde !

 

© Justine Desbrières

 

C’est beau la vie, pour les grands et les petits

À La Coquette, tu peux y venir, simplement pour prendre un verre. Mais sache que l’équipe s’est décarcassée pour concocter une programmation musicale, culturelle et sportive foisonnante : des concerts, des lectures, du théâtre, du yoga tous les dimanches matin à 10h. De quoi guincher tout l’été !

 

© Vincent Guignet
© Vincent Guignet

 

NB à l’attention des jeunes parents : si tu as eu l’idée folle de te reproduire, la buvette a pris ses quartiers autour d’une fontaine. Et qui dit fontaine dit eau ; qui dit eau dit source intarissable de joie et de jeux pour les enfants ; qui dit enfants occupés dit parents comblés. Il est fort à parier que ta fille ne fasse pas la différence avec la fontaine de Trevi et décide de se prendre pour Anita Ekberg dans La Dolce Vita. Mais ce n’est pas grave, man, chill, reste zen, t’es à Morges, pépouze. Toi, tu sirotes ton verre, tranquillou. Ton enfant est sale, mais toi t’es coquet(te).

 

La Chouquette approuve La Coquette !

 

La Coquette
Parc de l’Indépendance
Morges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *